Sur les ailes de la chance – Georgia Hunter

Résumé :

Inspiré par l’incroyable histoire vraie d’une famille juive polonaise séparée au début de la Seconde Guerre mondiale, Sur les ailes de la chance est un hommage au triomphe de l’espoir et de l’amour sur l’horreur.Au printemps 1939, la famille Kurc fait de son mieux pour mener une vie normale, en dépit du danger chaque jour plus proche. Halina savoure son histoire d’amour naissante, Jakob prépare son avenir avec Bella, et Mila s’habitue à son nouveau statut de mère, sous le regard bienveillant de Nechuma, la matriarche de cette joyeuse tribu. Chacun à sa façon tente d’oublier la situation de plus en plus précaire des Juifs dans leur ville de Radom, en Pologne. Mais l’horreur qui envahit l’Europe ne va pas tarder à les rattraper.

Séparés par six années de guerre et cinq continents, des jazz clubs du Paris des années 1930 aux plages de Rio de Janeiro en passant par le goulag sibérien et le ghetto de Varsovie, les Kurc vont traverser la guerre, poussés par la même rage de survivre et l’espoir, immense, qu’un jour ils seront à nouveau réunis.

 

img_20190313_153547_4961301166438.jpg

 

Mon avis :

Quand j’ai entendu parler de ce livre, j’ai tout de suite su qu’il me plairait. Je ne me suis pas trompée. Ce livre est très poignant, très dur par moment mais ne tombe jamais dans le sentimentalisme comme le dit très justement la 4ème de couverture.

« Sur les ailes de la chance » est une histoire de famille, celle des Kurcs. Ils sont polonais, ils sont juifs et nous sommes à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale. Le ton est donné, ceci n’est pas une lecture légère, bien au contraire.

J’ai découvert ce livre avec Madame Ourse du blog Liseuse Hyperfertile, c’est très intéressant de le souligner parce que nous avons eu 2 lectures différentes. En effet ce livre m’a d’abord été présenté dans les grandes lignes par la maison d’édition qui en a peut être révélé un peu trop.

Si vous voulez savoir, mettez en surbrillance[Si la vie était une question de probabilité, la famille Kurc n’aurait pas dû survivre à la Seconde Guerre mondiale. Seul 1% des juifs de leur ville de Radom, en Pologne, a survécu et 90% des juifs du pays ont été massacrés. Sur les ailes de la chance raconte l’extraordinaire histoire de cette famille. Pourtant toute la famille survit…] Pendant ma lecture je savais donc le fin mot de l’histoire que Madame Ourse ignorait totalement. Elle a donc eu une approche très différente et je vous invite à aller lire son avis.

C’est un roman chorale qui donne la parole à chacun des membres de la famille. J’aime ce type de construction qui permet de connaitre intimement chaque personnage mais ici l’auteure n’a surtout pas le choix. Car les Kurcs vont être séparés dès le début de la guerre. Chacun va se battre pour survivre sans savoir si les autres sont encore en vie. Quels destins hors du commun ! Je ne peux énumérer toutes les épreuves qu’ils ont du surmonter mais c’est juste inimagineable. J’ai eu du mal à croire que tout était réel. Car ne vous y trompez pas, c’est bien une histoire vraie ! Le travail de recherche est impressionnant.

C’est un roman éprouvant à lire parce qu’il aborde toutes les horreurs de cette période. On s’attache aux personnages, on tremble pour eux, on hurle, on pleure. Et au coeur de toutes ces atrocités, une enfant : Félicia si innocente, si sage, si docile… ils m’ont tous touchés et bouleversés, leur sens aigu de la famille m’a émue. Ils sont soudés, ils s’aiment, ils gardent espoir. L’espoir de se revoir, d’être à nouveau réunis. [ Tandis que Madame Ourse se demandait s’ils allaient survivre, une seule question m’obsédait : Comment ont ils pu survivre ?]

La plume de Georgia Hunter est d’une grande justesse, elle n’en fait pas trop. C’est une histoire dure mais pas larmoyante. Bien sûr c’est très poignant, très émouvant mais on ne s’apitoie pas.
L’écriture est très fluide et du coup on pourrait le lire très rapidement. J’ai mis quand même plusieurs jours, parce que c’était trop difficile. Mais ce livre me restera longtemps en mémoire. Il ne faut pas oublier pour que ça n’arrive plus jamais !


Une formidable histoire de famille qui m’a chamboulée. Une ode à l’espoir, à la vie, à l’amour. Une histoire vraie qui m’a brisé le cœur du début à la fin et qui m’a arrachée quelques larmes. A lire absolument !

 

Coup de' coeur

LC logo 2019

8 commentaires sur “Sur les ailes de la chance – Georgia Hunter

Ajouter un commentaire

  1. C’était une lecture marquante, une de celles qu’on va porter un moment dans nos pensées. J’en garde le souvenir fort de cette fin qui est une ode à la famille. Et chapeau à l’auteure pour le travail colossal à l’origine du roman.
    Hâte à notre prochain duo !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :