Poldark, tome 1 : Les falaises de Cornouailles – Winston Graham

Résumé :

1783. Après avoir pris part à la Guerre d’Indépendance, le jeune et fougueux Ross Poldark quitte l’armée britannique et l’Amérique pour retrouver les siens. C’est un homme blessé qui rejoint ses falaises de Cornouailles.

Là, il trouve le domaine familial en déshérence : son père vient de mourir et Elizabeth, sa fiancée, a rompu sa promesse pour en épouser un autre… Se repliant sur lui-même, il décide de relancer le domaine. Agriculture, élevage, prospection minière, il se bat sur tous les fronts. Et se lie même avec ses fermiers et ouvriers quitte à se brouiller avec ses proches et l’aristocratie locale. Un jour, lors d’une foire aux bestiaux, il prend la défense d’une fillette de treize ans, Demelza, qu’il ramène chez lui et engage à son service comme domestique. Les années passent, Demelza s’épanouit. Et ce qui devait arriver… Quitte à choquer une fois de plus les bien-pensants, Ross n’écoutera que son cœur.

img_20190317_100145_7121781392492.jpg

Mon avis :

Merci à Mylène des éditions l’Archipel pour cet envoi. Avant toute chose, je tiens à vous dire que je n’ai pas encore vu la série Netflix, cette lecture fut donc une totale découverte pour moi. Malheureusement, je n’ai pas été conquise, je vous explique tout de suite pourquoi.

L’histoire en elle-même m’a beaucoup plu. Il s’agit d’un roman historique comme je les aime. Ross Poldark rentre chez lui en Angleterre après des années d’absence qu’il a passé en Amérique. Il apprend que son père est décédé et surtout que sa promise, Elizabeth, a rompu ses fiançailles pour épouser son propre cousin, Francis.

L’intrigue est très prenante dès le départ. J’avais envie de voir comment Ross allait rebondir et se reconstruire. Nous le voyons évoluer avec sa famille, ses domestiques et métayers. Le contexte historique est passionnant et détaillé. On sent un gros travail de recherche derrière.

Seulement voilà, j’ai trouvé qu’aucune émotions ne se dégageaient. Je n’ai rien ressenti pour les personnages. Même l’histoire d’amour entre Demelza et Ross m’a laissée complètement de marbre. Je n’y ai même pas cru. Déjà parce que je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages comme je le disais mais surtout parce que tout est trop rapide. Un soir, ils se rapprochent sans qu’on l’ai vu venir et un paragraphe plus loin ils sont mariés… Quel dommage ! Et le problème quand on n’est pas touchée par les personnages, c’est qu’on se désintéresse d’eux, ce qui a bien sûr fini par arriver. Dans la deuxième moitié du roman je me suis ennuyée et n’avais qu’une hâte, le finir pour passer a autre chose. Je ne lirai pas les autres tomes mais je me pencherai peut être sur la série Netflix dont on m’a dit beaucoup de bien.


Si l’intrigue a su capter mon attention au départ, j’ai fini par me lasser. Le manque flagrant d’émotions et les quelques longueurs ont eu raison de moi. Dommage.

Pas emballée

4 commentaires sur “Poldark, tome 1 : Les falaises de Cornouailles – Winston Graham

Ajouter un commentaire

  1. Oh Dommage! Cela fait longtemps que j’ai vu la première saison de cette série mais de ce que je me souviens, la romance entre Ross et Demleza prend plus son temps! ça me donne envie de la revoir d’ailleurs! D’autant que là où j’en suis le perso de Ross me déçoit de plus en plus!^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :