Tout près d’ici – Katrina Leno

Résumé :

Magpie se souvient du jour où elle a écrit les premières lignes de son journal. C’était le jour où sa soeur a quitté la ville. Le jour où elle a surpris son père au lit avec sa tante. Le jour où sa mère est tombée dans une spirale infernale d’autodestruction.

Le jour de la soirée chez Brandon Phipp.
Depuis, au lycée, Magpie a hérité du surnom de salope. Sa meilleure amie ne lui adresse plus la parole, et elle passe ses pauses déjeuner à la table des rejetés du lycée, en silence. Alors, pour sortir un peu de l’enfer du quotidien, elle invente dans son journal un mystérieux endroit appelé  » Tout près d’ici « .
Tout près est une contrée parfaite. Son père n’y trompe personne, sa mère n’a jamais bu une goutte d’alcool et les soirées ne dérapent pas. Elle s’y sent tellement bien qu’elle pourrait presque toucher  » Tout près  » du doigt. La porte d’entrée semble là, à quelques pas, juste dans la cour de sa maison… Serait-ce l’endroit rêvé pour enfin prendre sa revanche ?

img_20200208_103345_41160681136.jpg

Mon avis :

Les couvertures proposées par Hugo NewWay sont décidément magnifiques ! Mais c’est surtout le résumé qui m’a tapée dans l’œil avec cette nouvelle parution. Mais en refermant ce livre c’est un sentiment très étrange qui m’habite : ce roman me laisse perplexe. Impossible de dire tout de suite si j’ai aimé ou pas. C’est rare que cela m’arrive mais je suis obligée de laisser décanter, de mettre un peu de distance avec cette histoire hors du commun. Et me revoici, les idées plus claires et d’emblée je sais que ce roman va faire parler de lui. Il ne fera pas l’unanimité tant il est singulier. C’est le genre de roman, soit on aime soit on aime pas sans demi-mesure. Pour ma part je ressors séduite.

Séduite tout d’abord par l’univers créé par l’auteure qui dégage une atmosphère sombre, particulière et fantasmagorique. Pour échapper à son quotidien, l’héroïne se réfugie dans une réalité parallèle, un monde tout droit sorti de son imagination un peu déjanté mais surtout étonnant et déroutant. J’avais par moment l’impression d’être dans une version beaucoup plus noire d’Alice aux Pays des Merveilles. Avec une question qui me taraudait sans cesse : Réalité ou fiction ? L’héroïne est elle saine d’esprit ?

Une héroïne mal dans sa peau que l’on a du mal à cerner mais qui arrive à nous toucher. Ce n’est pas la narratrice, l’histoire nous ait contée d’un point de vue omniscient. Un vrai plus car nous n’avons accès à aucune de ses pensées, aucune de ses émotions. Nous naviguons à l’aveugle sans savoir réellement où l’auteure veut nous amener ou plutôt si vu que c’est noté sur la couverture : c’est une histoire de revanche. Mais ce n’est pas le sujet majeur du roman. L’auteure cherche surtout à dénoncer le harcèlement et rappelle l’importance du consentement. Des thèmes forts abordés de façon originale et décalée.

Tout n’est pas forcément explicite, certaines choses ne sont d’ailleurs que suggérées. Du coup pour mon esprit cartésien c’était parfois déstabilisant. Combien de fois me suis-je dis « Ai-je bien compris ? ». Même le dénouement laisse place au doute… vous voilà prévenus.

Ce livre m’a dérangée, m’a mise mal à l’aide et pourtant je peux le dire aujourd’hui, j’ai aimé. Une chose est sûre, il ne vous laissera pas indifférents.


Avec « Tout près d’ici », je suis partie très loin dans un univers hors du commun à l’atmosphère enivrante.

Très bonne lecture

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :