Compass series, tome 3 : A l’ouest, les vagues – Brittainy C. Cherry

Résumé :

Damian et Stella se rencontrent de façon peu commune. Par le passé ils ont tous deux subi des traumatismes différents, qu’ils gèrent différemment. Stella aime faire plaisir à son entourage alors que Damian est asocial. Mariés donc coincés l’un avec l’autre, pour un minimum de six mois. Il doivent apprendre à vivre ensemble et à s’en accommoder.

Un héros ombrageux et blessé, un mariage arrangé, et un duo de personnages antinomiques l’un revêche, l’autre solaire qui, coincès ensemble, pourraient bien trouver le salut.

Mon avis :

En terminant ce roman, j’étais très enthousiaste, ravie de cette légère toute mignonne aux accents de conte de fée. Et puis mon ardeur s’est étiolée quand j’ai voulu écrire ma chronique. Oui c’était un roman très sympathique et j’ai passé un excellent moment mais j’ai trouvé que ce 3eme tome était très similaire au second dans sa trame narrative.

Un personnage masculin sombre, renfermé, solitaire mais néanmoins sexy se retrouve dans l’obligation de se marier et de cohabiter avec une femme lumineuse et solaire. Damian et Stella vont donc apprendre à s’apprivoiser et s’apprécier pour toucher l’énorme héritage qui leur est promis. Si leur rencontre fait des étincelles, ils vont vite devenir amis. Damian qui nous était décrit comme torturé va très vite s’adoucir et laisser parler son instinct protecteur. Son évolution est un peu trop rapide, j’aurai aimé que sa psychologie soit un peu plus développée, que sa noirceur soit plus exploitée, qu’il ne devienne pas le gendre idéal en un claquement de doigts. Hormis cela, l’histoire de Damian et Stella est belle et digne d’un conte de fée. J’ai pris un réel plaisir à les voir se tourner autour, se quereller, se taquiner et s’aimer. Mais je n’ai pas été bouleversée, chose rare avec cette autrice qui aime nous briser le cœur. C’était beau mais j’en attendais plus au niveau des émotions et du scénario que j’ai finalement trouvé assez classique, en dehors du mariage arrangé.

Il y a par contre une intrigue parallèle assez prononcée : Damian doit trouver sa mère biologique parmi les 3 belles mères cupides et odieuses de Stella. Et si cela semble invraisemblable que ce secret de Polichinelle n’ait jamais été éventé, j’ai trouvé cela intriguant. De ce roman je retiendrai surtout les valeurs familiales véhiculées. Qu’elle soit de coeur ou de sang, la famille est ici centrale et magnifiée comme avec ce dénouement juste parfait.

Même si ma chronique souligne quelques points négatifs, je tiens à préciser que ce sont des détails tant j’ai passé un excellent moment avec Damian et Stella. J’ai d’ailleurs dévoré leur histoire quasiment d’une traite, avide de voir leur amour se concrétiser. La plume de Brittainy C. Cherry est toujours diaboliquement efficace, mais j’ai particulièrement aimé la touche de romantisme, de poésie et de mysticisme apportée à ce 3eme opus. Il y a une vraie atmosphère qui se dégage, une vraie identité. Les thèmes comme le deuil, l’abandon et la confiance en soi sont abordés avec beaucoup de finesse, de justesse mais aussi de bienveillance grâce à la bonté d’âme et l’indulgence de Stella. Son caractère lumineux et sensible irradie même si sa vision du monde peut paraître naïve. Elle est le soleil il est la nuit, elle est cinderstella il est la bête, elle est Stella il est Damian et voici leur histoire…

Rendez vous en septembre pour la conclusion de cette série.


Un 3ème tome toujours aussi entraînant et plaisant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :