Gods of love, tome 1 – Eugénie Dielens

Résumé :

Éros et l’amour, c’est une histoire qui dure. Cela fait des millénaires qu’il l’insuffle aux âmes meurtries et leur redonne goût à la vie, laissant des esprits soulagés dans son sillage. Il est fait pour ça, il est né pour ça. Ironiquement, ce sentiment lui est pourtant interdit. Alors à force d’assister aux histoires des autres, c’est presque par nécessité qu’il vole au secours des cas les plus désespérés, pour leur apporter ce que lui ne pourra jamais vivre.

Lorsqu’il rencontre Kaléa, il sent qu’il pourra lui procurer l’aide dont elle a besoin: le cœur brisé, la jeune femme refuse farouchement de se laisser bercer par ses beaux mots et sa voix envoûtante. La faire de nouveau aimer devient un défi personnel qu’Éros est prêt à relever. Peu importe le prix.

Mais si, avant de vouloir guérir le cœur des autres, Éros devait avant tout apaiser le sien ?

Mon avis :

Ce roman est dans ma PAL depuis sa sortie. Comme j’ai vu que le tome 2 devait bientôt sortir, je me suis dis que c’était l’occasion de le lire et ainsi de découvrir la plume de l’autrice. J’ai bien aimé, l’histoire est maîtrisée, la plume est efficace mais je n’ai rien ressenti au cours de cette lecture…

Eros est le Dieu de l’amour. Il répare les coeurs des humains. Mais quand il rencontre Kaléa, il se rend compte que sa mission ne sera pas si facile et qu’il pourrait lui même y laisser son coeur.

J’ai beaucoup aimé le concept de départ : notre monde moderne où les Dieux de la mythologie grecque agissent en secret et notamment les dieux de l’amour. Le mélange entre modernisme et mythologie fonctionne bien et est surtout accessible à tous même aux novices comme moi. L’univers est intéressant quoique peu développé. L’intrigue se concentre quasiment exclusivement sur la relation naissante entre Eros et Kalea au détriment du contexte. Pour moi, la mythologie n’a servi que de décor et de base à cette histoire mais n’est en aucun cas indispensable. L’histoire de Kaléa et Eros aurait pu s’inscrire dans un tout autre univers que cela aurait fonctionné.

La romance est simple et somme toute assez classique. Je m’attendais à une histoire sexy et affriolante, on en est loin vu que c’est l’aspect dramatique qui domine. Car notre héroïne est malade. Je n’ai rien contre ce genre de schéma mais ici j’ai trouvé que cela sonnait faux. Je n’ai pas ressenti la puissance de cet amour qui justifierait une telle abnégation quelques jours seulement après la rencontre. Parce qu’ici on parle bien de ça : d’amour et de sacrifice. L’idée est belle mais je n’y ai pas cru, je n’ai rien ressenti. Je n’ai pas été touchée par cette idylle qui manque d’intensité et de sentiments malgré ce qui est suggéré. C’était sympathique et divertissant mais peu émouvant. La plume de l’autrice est néanmoins très agréable et fluide malgré un rythme lent et le manque de rebondissements.

Je ne pense pas lire le second tome de cette saga qui sort très bientôt.


Une romance qui mélange mythologie et modernité qui ne m’a pas transportée.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :