Un tourbillon de sable et de cendre – Amy Harmon

Résumé :

Florence, début des années 1940.Dans la belle villa aux dalles roses des Rosselli, Angelo Bianco, bien qu’orphelin, a grandi comme un membre à part entière de la famille. Eva, la fille de la maison de deux ans sa cadette, lui jouait du violon, dansait pour lui et pataugeait dans la fontaine pour l’amuser.

Inséparables, ils se disputaient pour des broutilles et s’avouaient leurs secrets les plus profonds. Et pourtant, ils ne se sont plus revus depuis qu’il est devenu prêtre : elle ne lui a jamais pardonné de l’avoir abandonnée pour entrer dans les ordres. Mais quand les nazis arrivent en Italie, les querelles du passé n’ont plus d’importance. En tant que juive, Eva risque la déportation et Angelo est le seul à pouvoir la sauver. Engagé dans les réseaux de résistance catholiques, il cache et exfiltre les réfugiés des pays occupés. Il est prêt à tout sacrifier pour elle, mais face aux heures sombres qui s’annoncent, cela serat- il suffisant ?

Mon avis :

Après mon énorme coup de coeur pour le précédent roman de l’autrice Ce que murmure le vent, il me tardait de découvrir cette nouvelle parution dans un style bien différent, même s’il s’agit toujours d’une fiction historique. Ce roman n’a pas été sans me rappeler l’excellentissime Éternelle puisqu’il se passe aussi en Italie pendant la Seconde Guerre Mondiale tout en abordant d’autres aspects. Quelle lecture magnifique ! Amateurs de fiction historique, foncez !

Eva et Angelo ont été élevés comme des frères et soeurs. Mais leurs sentiments ont évolués au fil du temps notamment ceux d’Eva. Eva aime Angelo, passionnément. Mais Eva est juive, Angelo catholique et surtout prêtre. Toutes les lois, raciales ou sacrées, sont contre eux…

Voilà une fiction historique d’une rare intensité et au souffle romanesque indéniable. L’intrigue de prime abord simple gagne en complexité et monte en puissance au fil des pages. L’autrice prend le temps d’exposer le contexte historique mais également le contexte religieux afin que l’on saisisse toutes les subtilités et les enjeux de cette période : la montée du fascisme, du nazisme, de l’antisémitisme… Eva et sa famille accueillent ces mesures injustes dans l’incompréhension et la sidération, pensant naïvement que tout allait s’arranger. Entre espoir et désillusions, nous plongeons avec eux au coeur d’une Italie meurtrie et divisée, à la différence que nous avons pleinement conscience de l’horreur qui se profile et que nous sommes impuissants face aux événements.

Ce roman pourrait être un récit comme on en lit tant d’autres si il n’y avait pas cette histoire d’amour passionnée entre Eva et Angelo. L’histoire d’un amour authentique, fort, puissant, indestructible… mais interdit. Cet amour est le fil rouge de l’intrigue, notre point d’ancrage auquel on se raccroche désespérément. Comment Eva et Angelo vont ils rester en vie ? Mais surtout vont ils se retrouver et s’aimer librement ? Le danger rend leur histoire captivante mais surtout bouleversante. A défaut de sable et de cendre, nous nous retrouvons pris dans un tourbillon d’émotions qui nous dépassent mais où la peur prédomine. J’ai aimé l’urgence et la frénésie qui découlent de cette crainte, j’ai aimé la touche dramatique qu’elle apporte. Ce roman est finalement assez déchirant. Je pense notamment à Angelo tiraillé entre sa foi et son amour pour Éva qui lui semblent incompatibles. Le côté religieux est d’ailleurs très présent, j’ai d’abord eu peur qu’il empiète trop sur l’intrigue principale, mais il a finalement sa place ici tant il renforce le conflit intérieur d’Angelo, tant cette foi fait partie intégrante de leurs identités. Eva ne serait pas Eva si elle renonçait à sa culture juive, Angelo ne serait pas Angelo s’il n’était pas catholique. Pourtant ils ne se résument pas à leurs religion. Ce sont deux personnages courageux et engagés, prêts à prendre des risques, prêts à faire des sacrifices, prêts à tout sauf à trahir les leurs et renoncer à leurs idéaux. Des idéaux justes, des idéaux profondément humains. La fiction se mêle si bien aux faits historiques qu’il est difficile de les distinguer. C’est une réussite !


Une fiction historique aussi captivante que bouleversante !

Publicité

2 commentaires sur “Un tourbillon de sable et de cendre – Amy Harmon

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :