Publié dans Contemporain

Mon midi, mon minuit – Anna McPartlin

Résumé :

À la suite d’un drame, le monde d’Emma, jusqu’alors rempli de promesses, s’effondre. La jeune femme plonge dans le désespoir. Ses amis font alors bloc autour d’elle pour tenter de lui redonner le goût de vivre…
Comment survivre à la perte et au chagrin ? Quel courage l’existence peut-elle parfois exiger de nous ?

Mon avis :

Après avoir eu un vrai coup de coeur pour le premier roman d’Anna McPartlin « Les derniers jours de Rabbit Hayes », je ne pouvais pas passé à coté de cette nouvelle parution. Le deuil est à nouveau le point central du roman mais les similitudes s’arrêtent là. A nouveau, j’ai été émue et subjuguée par la plume de cette auteur que j’adore. Comment surmonter la mort brutale de son compagnon, comment continuer à vivre et passer à quelqu’un d’autre ?

Le monde d’Emma s’écroule lorsque son amour de toujours, John, meurt subitement. Elle est effondrée mais peut compter sur le soutien de ses amis, eux aussi très affectés. Le point de départ de ce roman est, vous l’aurez compris, le deuil. Mais attention, ce livre est bien plus que cela. C’est avant tout une formidable histoire d’amitié.  Ces jeunes trentenaires vont se serrer les coudes dans l’adversité et même si chacun souffre à sa manière, ils vont faire bloc autour d’Emma pour la soutenir.
Encore une fois, les personnages d’Anna McPartlin sont très attachants et plein de vie, malgré les épreuves. J’ai tout particulièrement adoré Seàn, l’éternel séducteur, et Clo, la célibataire endurcie. Ils sont prêts à tout pour leur amie, mais surtout ils veulent lui redonner le sourire. Mais ne vous y trompez pas, Emma est une femme forte. Malgré la perte de l’amour de sa vie, elle ne s’apitoie pas sur son sort et essaye d’aller de l’avant, même si l’avenir sera semé d’embuche et de questionnement.

L’auteur aborde des sujets délicats. Comment peut on se reconstruire après une telle perte? Peut on tomber amoureux de quelqu’un d’autre sans oublier pour autant la personne disparue ? Je comprend tout à fait ce que ressent Emma : La culpabilité et le sentiment de trahison. Elle n’assume pas ses sentiments naissants pour une autre personne jusqu’à ce qu’elle prenne conscience que John aurait voulu qu’elle soit heureuse avant tout.

Ce roman est une ode à la vie, à la famille, à l’amitié mais surtout à l’Amour. Au fil du temps, Emma va se reconstruire et aimer à nouveau, même si elle n’oubliera jamais. La plume d’Anna McPartlin est toujours aussi douce et poignante. Cependant, ce roman n’est en rien comparable au précédent dans les émotions qu’il dégage. L’histoire m’a chamboulée et bouleversée par ses magnifiques messages d’espoirs. J’ai adoré partager ces tranches de vie avec nos protagonistes : les voir grandir, se trouver, se construire et vivre tout simplement. Et j’avoue que je les ai abandonné avec tristesse.

J’ai trouvé cette lecture excellente et émouvante de bien des manières. Je suis passée par toute une palette de sensations : j’ai pleuré, j’ai ris, et j’ai eu des papillons dans le ventre. Et la fin m’a tout bonnement conquise !
Anna McPartlin maitrise son sujet et décrit avec justesse les différentes étapes du deuil. Cette lecture restera inoubliable pour moi même s’il m’a manqué un petit je ne sais quoi pour que ce soit un coup de cœur.

Je recommande bien entendu ce roman, et j’attends avec impatience le suivant !

bouquet
Une lecture inoubliable que je recommande !
Publicités

13 commentaires sur « Mon midi, mon minuit – Anna McPartlin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s