Publié dans Contemporain

Les derniers jours de Rabbit Hayes – Anna McPartlin

Résumé :

Neuf jours. C’est ce qu’il reste à vivre à Mia Hayes, surnommée affectueusement « Rabbit ». Neuf jours, après plusieurs mois de combat – parce que Rabbit est une battante, une Irlandaise bien trempée. A son chevet, famille et proches se relaient en un joyeux ballet de souvenirs. Entre silences, gaffes et fous rires, toute la vie de Rabbit ressurgit alors : l’enfance, l’adolescence, Johnny son grand amour, et Juliet, sa fille de 12 ans – une certaine idée du bonheur…Au fil des jours, tous s’interrogent  sur leur vie et accompagnent Rabbit dans un voyage émotionnel d’une grande intensité. Quel meilleur bagage pour partir vers la lumière ?

Mon avis :

Cela fait un an maintenant que ce livre est sorti et que j’entends chanter ses louanges. Mais malgré toutes les éloges lues, il ne m’a jamais tenté plus que cela… Le cancer, la fin de vie et le titre du roman ne laissent pas beaucoup d’espoir : Rabbit va mourir. Pourquoi je l’ai finalement acheté ? Je ne sais pas, mais une chose est sûre, je ne le regrette pas du tout. Ce livre est un énorme coup de cœur, il a fait naitre en moi des émotions immenses. J’ai pleuré, j’ai ris, j’ai souffert avec Rabbit… et je l’ai laissée partir avec tristesse.

 Ce roman est une pépite, un  vrai ascenseur émotionnel. Je suis ressortie de cette lecture bouleversée et émue aux larmes. Mais, on ne tombe jamais dans l’apitoiement et le larmoyant, c’est même plutôt l’inverse grâce aux personnages plein de vie de l’auteur.
Il y a d’abord Rabbit, cette quadragénaire en phase terminale. C’est une femme forte, pleine de vie jusqu’au dernier moment qui s’est battue pendant de nombreuses années… Élevée dans la foi catholique mais devenue athée, elle ne renoncera pas à ses convictions aux portes de la mort. Elle n’a pas peur, elle a accepté son sort. Par contre, elle partage avec nous ses doutes et ses angoisses concernant l’avenir de sa fille de 12 ans.
Juliet, sa fille, m’a d’ailleurs beaucoup émue. Elle est très mature pour son age, et s’est toujours occupée de sa mère. Elle est convaincue que sa mère rentrera à la maison, malgré l’évidence de la situation. Elle est dans le déni mais quoi de plus naturel pour une enfant de 12 ans. C’est beaucoup trop tôt pour perdre sa mère qui l’élève seule. Quand elle finira par comprendre la triste réalité, elle restera forte et courageuse face à sa maman, et l’accompagnera jusqu’au dernier moment.
Molly et Jack, les parents de Rabbit, eux n’acceptent pas du tout de laisser leur cadette mourir. Ce n’est pas dans l’ordre des choses, alors ils se battront sans faille. Cet amour filial est tellement sincère que j’ai partagé leur désarroi, leur tristesse. Les gaffes fréquentes de Molly ont cependant détendu l’atmosphère.

Rabbit s’éteint de jours en jours, et comme ses proches je me suis demandée à chaque instant si son heure était venue… j’ai vraiment eu la boule au ventre tout du long (je voulais que sa famille puisse lui dire au revoir, qu’elle ne soit pas seule). La fin m’a chamboulée, je l’ai trouvée magnifique. Les adieux sont tellement poignants, et même si Mia est trop faible pour répondre elle a quand même une pensée pour chacun…

C’est un roman magnifique alors n’hésitez plus et foncez !

coup-de-coeur
Coup de cœur absolu !! Sortez les mouchoirs, vous ne sortirez pas indemnes de votre lecture…
Publicités

5 commentaires sur « Les derniers jours de Rabbit Hayes – Anna McPartlin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s