La mariée de Ceylan – Dinah Jefferies

Résumé :

Gwendolyn Hooper, une jeune mariée, arrive à Ceylan pour retrouver son mari, un riche planteur de thé. Mais l’homme est bien loin de ressembler à celui dont elle est tombée amoureuse à Londres. Sombre, distant et se consacrant à sa plantation, il délaisse la jeune femme. Folle de joie d’être enceinte, elle est pourtant confrontée à un terrible dilemme lors de l’accouchement.

Mon avis :

Je remercie Netgalley et les éditions Milady pour cette lecture qui me tentait bien avant sa sortie. J’ai découvert Dinah Jefferies l’année dernière avec La séparation publié chez les éditions Charleston. J’avais bien aimé l’histoire qui présentait tout de même quelques longueurs. J’ai rencontré un peu les mêmes problèmes avec cette nouvelle lecture…

J’ai eu énormément de mal à rentrer dans l’histoire. Il y avait beaucoup de termes inconnus et je me suis sentie complètement déroutée. Heureusement au bout de quelques chapitres j’ai eu un déclic et j’ai réussi à m’immerger dans le récit. Nous rencontrons la jeune Gwen 19 ans, tout juste mariée à un homme plus âgé vivant à Ceylan. Elle va donc tout quitter pour le retrouver. Ce changement de vie ne va pas se faire sans embuches. Secrets de famille, évolution des mentalité dans un pays réclamant l’indépendance, problèmes raciaux… rien ne lui sera épargnée ! Comme dans son précédent roman, Dinah Jefferies a réussi à me faire voyager à Ceylan. Exotisme et dépaysement sont au rendez vous, une belle invitation au voyage.

L’ambiance est sombre voire un peu gothique. En effet, le passé de Laurence avec sa précédente épouse reste très mystérieux et le comportement de sa sœur Verity est très inquiétant… Mais cela ne s’arrête pas là. Un évènement va venir bouleversé l’existence de Gwen et elle devra vivre avec le poids d’une décision impossible. La suspicion sera le maitre mot. L’intrigue est très bien ficelée, j’ai même été surprise par le dénouement un peu trop rapide cependant. Malheureusement, quelques longueurs ont failli avoir raison de moi… Je suis persuadée que l’auteur aurait pu supprimer quelques passages pour rendre la lecture plus fluide. Si globalement les personnages m’ont convaincu, celui de Gwen m’a par moment exaspéré. J’ai arrêté de compter le nombre de fois où elle pleure. La culpabilité la ronge certes mais je la trouve beaucoup trop passive et j’aurai voulu la secouer pour la faire réagir. Cela a un peu terni ma lecture … Ce qui est dommage car Dinah Jefferies a réussi à créer de fortes émotions chez moi.

Une bonne lecture qui aurait pu être bien meilleure si l’auteur ne s’était pas perdue en détails inutiles à mon sens… J’ai passé quand même un bon moment avec ce roman (que je recommande !) qui ne manquera pas de vous faire voyager. Un beau moment d’évasion et d’émotions !

3 roses

Publicités

Un commentaire sur “La mariée de Ceylan – Dinah Jefferies

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :