Origami Blues – Sarah Clain

Résumé :

Entourée de grues, de dragons et autres merveilles de papier coloré, Florence est heureuse. Sa boutique spécialisée dans l’art du pliage japonais est un véritable petit paradis dans lequel elle évolue, loin des démons de son passé. Elle a façonné sa vie comme on crée un origami, avec un soin impeccable, jusqu’à être satisfaite du résultat. Mais un origami cache de nombreux plis, et l’apparence parfaite de la vie de Florence est une illusion qui ne demande qu’à se briser.

Un étudiant qui entre dans sa boutique, sa soeur qui part s’installer à l’étranger, un bel homme qui croise sa route – et voilà que petit à petit, tous les secrets de Florence se déplient. Parfois, la seule façon d’avancer est de tout remettre à plat…

Mon avis :

Chaque année, je lis le lauréat du Prix du livre romantique organisé entre autre par les éditions Charleston et je dois dire que celui de cette année m’a particulièrement charmée.

La petite boutique de Florence dégage une atmosphère très feutrée, très douce. Je m’y suis de suite sentie bien, son monde peuplé d’origami m’a tout de suite parlée, m’a tout de suite attendrie même si ce n’est pas un art qui m’est familier. Cet univers japonisant et zen est le gros point fort de ce roman. Les descriptions sont si visuelles que ce petit coin de paradis prend vie sous nos yeux ébahis. J’en suis même venue à regretter que tout ne soit pas réel. Bref, j’ai été complètement séduite par le cadre et l’ambiance de ce roman mais ce ne sont pas ses seules qualités.

La plume de l’autrice est percutante parfois tranchante et pourtant une certaine poésie émane de cette lecture. C’est fluide, c’est doux, et très addictif. L’autrice joue avec nous et nous dévoile des bribes de souvenirs du passé de Florence au compte goutte. Pas de réelle alternance passé/présent mais des petits flash-backs qui arrivent sans prévenir. Et peu à peu le mystère autour de Florence se lève… Nous découvrons qui est la femme derrière la carapace et nous découvrons une femme très sensible et blessée.

Son histoire m’a passionnée mais pas au point de me bouleverser. Les émotions, bien que présentes ne m’ont pas chamboulée outre mesure. C’est beau et touchant mais ça s’arrête là. Sans doute parce que c’est avec beaucoup de pudeur et de retenue que nous entrons dans l’intimité de Florence.

C’est tout de même une excellente découverte qui mérite qu’on s’y attarde. Une petite bulle de douceur pour une parenthèse enchantée.


J’ai été charmée par l’ambiance, la poésie et la tendresse qui se dégage de ce roman.

2 commentaires sur “Origami Blues – Sarah Clain

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :