Rencontre avec … #4 : Gaëlle Ausserré

J’ai eu la chance de découvrir cette auteure récemment avec son roman « Qu’une parenthèse ». J’ai tellement adoré que j’ai voulu en savoir plus. Merci à Gaëlle Ausserré de s’être prêtée au jeu et d’avoir répondu à ces quelques questions…

1) Tout d’abord pourriez vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis une auteure indépendante de 44 ans. J’ai une formation d’historienne, spécialiste de l’histoire des femmes, et j’ai essentiellement été correctrice dans l’édition d’ouvrages pour l’enseignement supérieur. Évidemment, j’adore lire, de tout, et désormais j’adore écrire aussi. Je fais beaucoup de sport et je partage le reste de mon temps avec mon mari et mes 3 enfants.

2) Quand est née votre envie d’écrire ? Est ce votre premier roman ?

Je n’ai pas eu « envie d’écrire » à proprement parler. Ça s’est plutôt imposé à moi, il y a un an environ. J’avais depuis longtemps des histoires qui tournaient dans la tête. Quand elles ont commencé à être trop nombreuses, je les ai mises par écrit pour en garder une trace. C’était surtout une façon de les ranger dans un coin, sans savoir réellement quoi en faire. Je me suis laissée prendre au jeu, et j’ai adoré ça. Qu’une parenthèse étant l’histoire la plus aboutie, j’ai débuté avec elle en me disant que je l’écrivais avant tout pour moi. Par une succession de hasards, c’est finalement devenu mon premier roman, dont j’ai géré tous les aspects éditoriaux, de la mise en page à la couverture.

3) Comment vous est venue l’idée de ce roman ?

Au cours de mes études universitaires, j’ai redécouvert la seconde guerre mondiale par le biais d’histoires individuelles bouleversantes. Depuis, j’ai beaucoup lu sur ce sujet: des livres historiques, des romans, des récits autobiographiques… J’ai aussi vu des documentaires, des films. Je me suis imprégnée de l’ambiance de l’époque. Mon imagination s’est nourrie de tout ça et l’histoire de Solange s’est construite toute seule.

4) Écrivez vous un autre roman ?

J’ai fini d’écrire mon deuxième roman il y a quelques semaines. L’intrigue est complètement différente puisqu’elle se situe de nos jours et, tout en restant émouvante, contient plus de légèreté. J’ai pris plaisir à me poser davantage avec les personnages cette fois, à prendre le temps de les regarder vivre. Sans cadre historique, je me suis sentie plus libre pour écrire. En revanche, je n’avais pas prévu que l’héroïne de cette deuxième histoire me toucherait autant. La fin aurait tout à fait pu se suffire à elle-même mais, quand j’ai terminé le roman, j’ai eu besoin de savoir ce qui se passait dans l’avenir pour l’héroïne. J’ai donc démarré mon troisième roman dans la foulée car j’avais très envie de donner une suite à ces personnages auxquels je m’étais attachée. Pour la première fois, même si j’ai les étapes clés en tête, j’écris sans savoir véritablement où je vais. Je laisse les personnages me guider.

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre ! J’ai hâte de découvrir ce second roman !

 

Un commentaire sur “Rencontre avec … #4 : Gaëlle Ausserré

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :