Qu’une parenthèse – Gaëlle Ausserré

Résumé :

Paris, printemps 1960. Hélène, quinze ans, découvre des lettres adressées à sa mère, Solange, pendant la guerre. Toutes les certitudes qu’elle a sur sa famille sont remises en question. Solange fait alors à sa fille le récit émouvant d’un épisode de sa vie qu’elle souhaitait oublier. En 1938, Solange est une jeune étudiante en médecine indépendante et solitaire lorsqu’elle fait la connaissance d’une famille qui va transformer son existence. Quand la guerre éclate, elle découvre l’Occupation, la peur, les arrestations, et, malgré tout, des amitiés inattendues. Au cœur de cette période troublée, elle est également contrainte de faire la paix avec son passé. Au travers des yeux de Solange, les secrets entourant sa vie se dévoilent peu à peu.Ce roman retrace l’histoire bouleversante d’une jeune femme poussée par la guerre dans ses retranchements, amenée à faire des choses dont elle se pensait incapable afin de protéger ceux qu’elle aime.

img_20191121_183904_7831604733879.jpg

Mon avis :

C’est sur le blog de ma copine Laure (Liseuse Hyperfertile) que j’ai découvert ce roman auto-édité. J’ai d’abord été frappée par sa sublime couverture puis par son résumé. Laure m’a confirmée que c’était une très belle découverte, du coup j’ai voulu le lire également. Merci à l’auteure pour sa confiance et sa gentillesse.

L’histoire débute avec Hélène, jeune adolescente qui va faire une découverte qui va la chambouler : sa mère lui a menti toute sa vie, son père ne serait pas son père. Bouleversée, elle s’enfuit de la maison. Au pied du mur, Solange sa mère est contrainte de lui raconter un pan de sa vie qu’elle aurait préféré oublier…

J’ai été très agréablement surprise par la qualité de ce roman, tant d’un point de vue constructif que narratif. Il est très bien écrit et l’auteure arrive à faire passer de très fortes émotions. J’ai été véritablement transportée par le récit de Solange. C’est une femme excessivement forte, courageuse, passionnée et amoureuse. Elle m’a épatée. L’histoire qu’elle nous livre est très émouvante, j’ai eu le cœur serré à de nombreuses reprises et c’est les larmes aux yeux que j’ai refermé ce roman. C’est un roman historique parfaitement documenté bien que court, mais c’est surtout une magnifique histoire d’amour qui finira certainement mal… ou pas ! Parce que Samuel est juif pendant l’occupation. Vous imaginez la profondeur de cette intrigue qui m’a bouleversée. Pourtant, je lis pas mal de romans sur cette période mais celui-ci m’a particulièrement marquée. On y trouve des personnages bienveillants, dévoués… touchants. Clairement je défis quiconque de rester indifférent.

J’ai tellement aimé que j’ai été très déçue de voir que je l’avais déjà terminé. Bien qu’il n’y ait rien à redire sur l’intrigue, elle mériterait d’être un petit peu plus étoffée. J’aurai peut-être aussi voulu revoir Hélène, avoir son ressenti sur les révélations de sa mère…Mais quel dénouement ! Magnifique !


Un roman historique terriblement émouvant.

Très bonne lecture

3 commentaires sur “Qu’une parenthèse – Gaëlle Ausserré

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :