Broken – Jane Devraux et Laura Devillard

Résumé :

Je croyais ma vie parfaite, j’imaginais que rien ne pouvait m’atteindre… j’avais tort.Je m’appelle Colyna Macklean. Je suis allongée sur un lit d’hôpital, dans un corps qui refuse de fonctionner. Je suis incapable de bouger, la douleur et l’ennui me collant à la peau, et cette envie furieuse de me laisser sombrer !
Puis, il est entré dans ma vie.
Je suis Mozart Stanlo. Ma batterie me nargue, je ne pourrai plus jamais jouer, je vais devoir affronter le regard des curieux pour le restant de mes jours, mais pour elle, je suis prêt à tout, y compris à enfreindre les règles.

img_20191227_193524_630127345125.jpg

Mon avis :

Lorsque Jane Devraux m’a contactée pour recevoir en avant première ce roman auto édité, j’ai été très touchée. Pas seulement parce qu’elles me faisaient confiance toutes les deux mais parce que l’histoire derrière ce livre à 4 mains m’a émue. C’est donc avec grand plaisir que j’ai accepté cette proposition et j’ai adoré !

Colyna et Mozart sont victimes d’un accident de voiture. Elle devient paraplégique, il a perdu une jambe. C’est dans cette épreuve qu’ils vont apprendre à se connaitre et à s’aimer…

C’est une histoire très émouvante et réaliste que nous livre les 2 auteures. Forcément, le thème abordé est dur, poignant et amène une vraie réflexion. Comment faire le deuil de son corps, aller de l’avant, accepter et apprivoiser sa nouvelle condition ?
Le handicap. Ce mot tabou qui ne définit en rien une personne et c’est ce que cherche à nous dire Jane et Laura.
Le parcours des 2 héros pour l’accepter sera long et semé d’embuches. Ils connaitront des hauts et des bas, douteront, baisseront les bras. Comme n’importe qui je pense. Pourtant ils pourront compter l’un sur l’autre. Ils se soutiennent, s’encouragent et s’aiment. Et finalement n’est ce pas dans le regard de ceux qu’on aime qu’on se voit le mieux ? Leur cheminement m’a paru logique, crédible, coulant de source. Les auteures maitrisent leur sujet, ça se sent notamment dans les traitements. Et je sais de quoi je parle puisque je suis Kiné. Je m’attendais à noter une petite incohérence, une petite invraisemblance mais rien !

Ce roman véhicule des idées positives et bienveillantes. Le regard qu’il porte sur la vie et le handicap est important mais surtout porteur d’espoir. Même si c’est peut-être inconcevable pour vous à ce jour, la vie ne s’arrête pas quand on perd un membre ou l’usage de son corps. Nous ne nous réduisons pas qu’à ça. Merci de nous le rappeler si justement.


Une histoire poignante qui a trouvé écho en moi et qui fait réfléchir au regard que l’on porte sur le handicap.

Excellente lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :