Les sœurs du mal – Alice Clark-Platts

Résumé :

Leur maison avait été recouverte d’insultes, leur boîte aux lettres recouverte d’excréments. On avait envoyé un cocktail Molotov contre leur porte d’entrée. Les lettres de menaces s’étaient multipliées. Une fois le procès terminé, la police leur avait conseillé de déménager et de changer d’identité. Si elles venaient à être démasquées, on leur ferait du mal. » 1997, dans une petite ville d’Angleterre. Une fillette est sauvagement assassinée après avoir été torturée par Lila et Rose Bowman, respectivement âgée de dix et six ans. L’affaire défraye la chronique et les deux sœurs la une de la presse à scandale. Si Lila est jugée coupable de meurtre, Rose, trop jeune pour répondre de ses actes, est remise en liberté sous une autre identité. Près de vingt ans plus tard, alors que Lila est toujours derrière les barreaux, sa sœur passe des vacances dans le Devon avec son compagnon. Quand une fillette disparaît de l’hôtel où elle réside, elle redoute que sa véritable identité soit révélée, car elle risque fort de devenir le suspect numéro un…

img_20200228_080255_1731097730618.jpg

Mon avis :

J’ai tout de suite été intriguée et attirée par ce nouveau titre des éditions Hauteville. Le résumé laissait présager un bon thriller psychologique ce qui me sortirait un peu de mon genre de prédilection qu’est le roman féminin.

Les sœurs du mal ou les Flower Girls sont 2 sœurs âgées respectivement de 10 et 6 ans qui ont tuée une jeune enfant de 2 ans. Si l’ainée a été condamnée à de la prison, la cadette était trop jeune à l’époque.  18 ans plus tard, elle est devenue Hazel et vit une vie paisible. Jusqu’au jour où une petite fille disparait dans l’hôtel où elle séjourne.

De part son thème, ce roman est diabolique, surtout lorsque l’on comprend qu’il est inspiré d’une histoire vraie. Comment 2 enfants si jeunes peuvent ils être si cruels, si dénués de sentiments. Comment 2 enfants peuvent ils être des meurtriers ? Telle est la question qui va nous tarauder tout au long de ce récit. Et mes sentiments n’ont pas cessés d’évoluer au cours de ma lecture. Je me suis pris de sympathie pour Hazel, victime elle aussi finalement car elle sera tout de suite soupçonnée de l’enlèvement de par son passé. Comme il y a plusieurs narrateurs, nous voyons, impuissants, l’étau se resserrer autour d’elle. Et puis nous rencontrons sa sœur, Lila, ce monstre. Pourtant, en creusant, je me suis également attachée à elle. Certes son geste est impardonnable mais sa famille l’a complètement abandonnée. Ses parents et sa sœur ne lui ont jamais rendue visite, ne se sont plus jamais soucié d’elle. Ils l’ont tout bonnement rayés de leur vie. J’ai eu beaucoup de peine pour cette jeune femme qui a passé la majorité de sa petite vie en prison. Et si Hazel n’était pas si innocente qu’elle le prétend ?

Le rythme de ce roman est haletant. Nous alternons les époques et les narrateurs pour comprendre au mieux ce qui s’est passé. J’ai rapidement pressenti que les choses n’étaient pas aussi évidentes que ce que l’on voulait bien nous faire croire sans pour autant toucher du doigt la vérité. Une vérité aussi cruelle que surprenante qui fait voler en éclat toutes nos certitudes avec un dénouement pour le moins glaçant. Ce livre je l’ai dévoré, impatiente de connaitre le fin mot de l’histoire. C‘est une lecture dérangeante et sombre qui fait appel à notre sens moral. Nait on mauvais ou le devient on ?


Un thriller psychologique glaçant qui ne peut vous laisser indifférent.

Excellente lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :