Mamma Maria – Serena Giuliano

Résumé :

« Ciao, Sofia, qu’est-ce que je te sers ? Comme d’habitude ? Et j’ajoute un cornetto, parce qu’il faut manger, ma fille !
– Oui, merci, Maria. »

Je m’installe en terrasse, face à la mer, comme chaque matin depuis que je suis de retour en Italie. J’aime bien travailler au son des tasses qui s’entrechoquent. Et, au Mamma Maria, j’ai toujours de la compagnie. Il y a ceux qui viennent tuer le temps. Il y a les enfants qui rêvent devant le comptoir à glaces. Il y a les ados qui sirotent un soda, monsieur le curé, et, surtout, mes partenaires de scopa.
Ici, on vient échanger quelques mots, partager un apéro, esquiver la solitude ou écouter Celentano. Moi, je viens pour me persuader que j’ai bien fait de quitter Paris… et l’autre abruti.
Il fait quand même meilleur ici.
Et puis, on cherche aussi à profiter de la bonne humeur (ou non) de Maria, qui mène, comme une mamma, tout ce petit monde à la baguette.
Bref, j’ai enfin retrouvé mon village paisible.
Enfin, paisible jusqu’au jour où…

img_20200626_114106_006364562493.jpg

Mon avis :

L’année dernière, j’ai acheté le premier livre de l’auteure « Ciao Bella » mais n’ai jamais trouvé le temps de le lire. C’est donc avec ce second roman que je découvre Serena Giuliano.

Envie de voyager cet été ? Embarquez avec Maria et Sofia au cœur de l’Italie ! Parce que ce roman c’est l’Italie dans toute sa splendeur. J’ai découvert un village où il fait bon vivre, où le café de Maria est incontournable. Comme elle d’ailleurs parce que le moins que l’on puisse dire c’est un personnage haut en couleur, qui n’a pas la langue dans sa poche. C’est un peu l’âme de ce village. Un village accueillant de prime abord avec ses figures emblématiques. Tout le monde se connait, tout le monde s’apprécie. C’est ça l’Italie, mais aussi ses saveurs, sa langue, ses traditions. Et qui est mieux placé pour en parler qu’une italienne ? Ce roman est écrit avec le cœur et cela se sent. C’est intime, c’est lumineux et engagé. L’écriture est fluide, légère et pleine de bons sentiments.

Pourtant, c’est d’un thème plus profond et controversé que l’auteure veut nous parler : des migrants et de leur intégration. Parce que ce village où il fait si bon vivre vote plutôt extrême droite. Sofia et ses amis vont ils réussir à faire évoluer les mentalités ? Ainsi c’est un roman feel-good profondément ancré dans l’actualité que l’auteure nous livre.

Malheureusement je pensais être plus émue que cela. C’est sympathique et c’est mignon mais au vu de l’engouement suscité, j’en attendais beaucoup plus.


Embarquez pour un voyage au coeur de l’Italie avec Sofia et Maria !

bonne lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :