Ce que je n’oserai jamais te dire – Bruno Combes

ce que je n'oserai jamais te dire-bruno combes.jpg

Résumé :

« Joy, veux-tu être ma femme ? »
« Oui, je le veux ! », a répondu Joy à Guillaume avec une ferveur égale à la profondeur de l’amour qu’elle lui porte.
Et pourtant, le soir même du mariage, alors que la fête bat son plein, Joy s’évanouit dans la nature.
Guillaume, d’abord fou d’inquiétude puis ravagé par le doute, se perd en conjectures. La gendarmerie n’a rien trouvé de suspect, il semble que la mariée aurait elle-même décidé de partir.
Et en effet, Joy s’est envolée pour le Brésil où elle doit faire face, à nouveau, à un odieux chantage qui menace son petit frère Paulo, dont elle a déjà sauvé la vie une fois au prix de son honneur.
Quand le prêtre qui les a unis lui dévoile la vérité, Guillaume est effondré. Car cette révélation, si elle témoigne d’un courage et d’une générosité sans pareils, remet en cause toutes ses certitudes d’amoureux passionné. Pourra-t-il pardonner à Joy de lui avoir caché ses tourments… et aura-t-il la force de lui tendre la main ?

Mon avis :

Cela faisait très longtemps que le résumé de ce livre m’attirait. J’ai attendu sa sortie en poche pour l’acheter. Je me doutais qu’il s’agirait d’une lecture rapide et sans prise de tête s’apparentant à du Guillaume Musso ou Marc Lévy. C’est ce dont j’avais besoin en ce moment, malheureusement je n’ai pas été entièrement convaincue.

Je découvre la plume de Bruno Combes avec ce roman. Elle est légère, fluide et addictive comme je m’y attendais. La lecture est simple et rapide, notamment grâce aux nombreux dialogues. J’ai terminé ce livre en 2 petits jours. Le rythme est soutenu, le suspense nous tient en haleine. Une fois commencé, on ne peut pas le lâcher tant que l’on ne connait pas le fin mot de l’histoire. De ce point de vue là, le pari est réussi !

Les personnages sont attachants mais n’ont pas assez de profondeur. L’intrigue est beaucoup trop prévisible, c’est du vu et du revu. Le jour de son mariage Joy disparait, laissant Guillaume dans l’incompréhension. Que lui cache Joy ? Tout, car en réalité il ne connait rien de son passé !
Malgré le manque d’originalité, la tension monte crescendo…pour redescendre comme un soufflé. Vous l’aurez compris le dénouement n’est lui non plus pas à la hauteur.

J’ai passé un bon moment cependant. J’ai aimé, la n’est pas la question mais l’auteur aurait pu se démarquer un peu plus. C’est dommage. Il a tout de même un bel avenir devant lui et rivalisera sans doute avec les plus grands.


Véritable page-turner qui ne m’aura cependant pas convaincue à cause de son manque de profondeur. Une lecture néanmoins agréable, légère et sans prise de tête. Détente assurée mais n’en attendez pas plus !

1 rose

Un commentaire sur “Ce que je n’oserai jamais te dire – Bruno Combes

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :